Investissements immobiliers

Découvrez comment bien investir votre argent ?

Des informations sur la location en meublé non professionnel

Investir dans le locatif meublé avec le statut de bailleur non professionnel, c’est une bonne affaire. En effet, un tel placement promet une rentabilité intéressante. De plus, il faut souligner que le propriétaire-bailleur peut accéder à des avantages fiscaux. Découvrez les détails concernant cette location.

Quelques informations concernant la location meublée

Réaliser une location meublée, c’est mettre en location un logement muni de tous les équipements indispensables au quotidien, comme des lits, des meubles, des rideaux et divers matériels de cuisine. Cela signifie que le bien immobilier est tout de suite fonctionnel. Ainsi, le locataire n’aura plus besoin de réaliser des travaux d’aménagement ou d’ameublement. Pourtant, il pourra vivre de façon confortable dans le lieu. Il doit juste apporter ses effets personnels, notamment ses vêtements et sa trousse de toilette.

Devenir un loueur en meublé

Pour qu’un bailleur bénéficie du statut de LMNP ou loueur en meublé non professionnels, il doit remplir certaines conditions. En premier lieu, il ne doit pas être inscrit au Registre du commerce. En outre, les recettes de location qu’il perçoit au bout d’une année ne doivent pas dépasser les 23.000 € TTC. Enfin, le montant de ses revenus locatifs doit aussi être inférieur à celui de ses revenus professionnels.

Les règles d’imposition

En général, les revenus issus de la location meublée sont imposables selon le régime des BIC (bénéfices industriels et commerciaux). Toutefois, si le montant des recettes annuelles est inférieur aux plafonds micro-entreprises, l’investisseur a le choix entre deux régimes fiscaux, soit le micro-bic ou régime forfaitaire, soitle régime réel. Le micro-bic est intéressant si le montant des recettes est inférieur à 32.600 €et si le total des charges ne dépasse pas le seuil de 50%. Avec ce régime fiscal, le propriétaire-bailleur a droit à une exonération de TVA et à des conditions de déclaration fiscale plus souples.

Si le chiffre d’affaires est supérieur à 32.600 €, c’est le régime réel qui est en vigueur. Le propriétaire-bailleur peut alors déduire sur les recettes l’ensemble de ses charges, ce qui lui permet de payer moins d’impôts. Notons qu’en cas de cession du bien immobilier, le bénéfice réalisé est soumis au régime des plus-values immobilières.

D’autres avantages du LMNP

Dans le cas où le bien immobilier meublé sert de chambres d’hôte, le propriétaire-bailleur peut accéder à une exonération d’impôt sur les bénéfices si le montant des loyers annuels perçus est inférieur à 760€. Notons aussi que si le bien immobilier sert de résidence de tourisme, pour étudiants ou séniors, le propriétaire a droit à une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 11 %.